Historique

  • De 2004 à 2012 : Mise en place des accompagnements individualisés et de l’évaluation.

 Les bénéficiaires de l’accompagnement

Deux Maisons du Département Solidarité du Pas-de-Calais ont accepté d’expérimenter le programme dont les modalités ont été définies avec les trois sites volontaires. Les familles bénéficiaires n’étaient pas étiquetées a priori « à problèmes », mais l’accompagnement concernait uniquement les femmes primipares et sans emploi (critères du dispositif de prévention précoce déjà existant).

Le protocole incluait néanmoins une information systématique pour toutes les futures mères de ces sites (sur le suivi médical de la grossesse, la contraception, les services et ressources des territoires) et une invitation à rencontrer la sage-femme de PMI.

Les modalités de l’accompagnement

L’accompagnement s’appuyait sur des visites à domiciles et des consultations, en fonction des besoins. Il comprenait au moins 2 rencontres pendant la grossesse (à partir du quatrième mois), 8 au cours de la première année de vie de l’enfant, et 3 la deuxième année.

Lors des consultations des 10ème et 24ème mois de vie de l’enfant, un bilan, destiné à prendre des nouvelles de la famille et reposant sur un protocole bien défini, a été proposé gratuitement. Les familles ont été accueillies sur rendez-vous par une puéricultrice, une psychologue et un médecin. Les mères et pères ont eu l’opportunité d’évoquer leur perception du développement social et émotionnel de l’enfant et leur vécu de parent à travers deux questionnaires.

La participation des familles

De décembre 2004 à décembre 2006, 240 familles ont été contactées. Une première visite à domicile a été acceptée par 173 de ces familles (soit 72,08%) qui ont toutes reçu un classeur avec les bandes dessinées. Des bilans du 10ème ont pu être réalisés avec 89 familles (74,79% des familles contactées ont adhéré à l’offre) alors qu’un examen classique du 9ème mois avait déjà été réalisé avec un médecin, en dehors de la PMI, pour la moitié des enfants vus. Des bilans du 24èmemois ont été organisés pour 77 familles (taux d’adhésion de 62,10%, et 23% de pères présents). La majorité des familles bénéficiaires du programme ont déjà été revues dans le cadre des bilans de 4 ans, et des bilans sont actuellement en cours auprès de familles témoin (taux d’adhésion de 50%). Il est à souligner la participation des pères même si celle-ci reste modeste (22% pour le groupe de bénéficiaires contre 15% pour le groupe témoin)

  • De 2006 à 2009 : Test des animations avec des groupes de parents.

Lors de l’expérimentation de l’accompagnement, 173 familles ont reçu les fiches thématiques dans un classeur. Cependant, les bandes dessinées ont été peu exploitées dans le cadre des échanges parents-professionnels.

Julie Dewaele a testé, dès 2006, des animations dans les consultations d’enfants à partir des fiches. Certaines puéricultrices en posture de co-animatrices ont alors commencé à se sentir plus à l’aise avec les outils.

L’évaluation des séances a confirmé l’intérêt des bandes dessinées. L’identification aux personnes permet d’évoquer des situations vécues ou de se projeter. La résolution de problèmes suscite des échanges entre parents et professionnels mais aussi de parents.

  • 2009 : Edition du kit « Une communauté autour d’un bébé » et mise en place d’une initiation aux techniques pour les professionnel∙le∙s.

 Tout en suivant l’expérimentation, le groupe de travail a produit en 2008 de nouvelles fiches pour aborder : l’allaitement, la consommation d’alcool, la relation avec les professionnels de santé, les relations conflictuelles avec l’enfant ou au sein du couple, et l’arrivée d’un second enfant. partir de l’ensemble des bandes dessinées produites et des animations testées avec des groupes de parents, Julie Dewaele et Nathalie Coulon ont conçu en 2009, le kit « Une communauté autour d’un bébé » en proposant une nouvelle formalisation des outils et des techniques d’animation.

  • 2011 : Développement du projet « Une communauté autour d’un bébé » suite à l’appel à projet du Fonds de Financement de Protection de l’Enfance.

L’obtention de la subvention du Fonds National de Financement de la Protection de l’Enfance, a permis à l’association GRAFPER de recruter Laurine Morisot pour la mise en place de ce site.

  • 2012 : Mise en place du blog.

L’intérêt grandissant pour la méthode éducative proposée avec le kit « Une communauté autour d’un bébé » confirme qu’il est important de respecter le rythme des équipes, sans chercher à imposer de nouvelles pratiques, et d’accompagner les personnes qui manifestent l’envie d’essayer de mettre en place des actions. C’est pourquoi nous avons souhaité créer à travers ce blog une plate-forme collaborative pour la communauté des utilisateurs et utilisatrices des outils du kit.

 

%d blogueurs aiment cette page :