Paroles de parents

Voici quelques citations provenant des familles recueillies au cours d’actions collectives ou d’entretiens individuels.

Elles sont présentées en fonction des cartes choisies et évoquent ce que les parents avaient envie d’exprimer (difficultés, moment de détente…) :

« je ne pars jamais comme ça pour le plaisir de faire les magasins, c’est ce que je faisais avant, mais…j’en ai plus envie et je ne pensais pas réagir comme ça. Et je pensais à la limite que de temps en temps, ça m’aurait fait du bien de sortir et…non…je vais culpabiliser de prendre du plaisir pour moi »; « c’est mon moment privilégié. C’est vrai que le biberon le soir, c’est mon moment à moi». Une maman d’un garçon de 4 mois

«c’est particulier parce que c’est un bébé qui ne pleure quasiment jamais, c’est-à-dire que s’il se réveille, on va l’entendre gazouiller et on peut le laisser un peu. Il sait s’occuper, mais ce n’est pas pour autant que quand on vient, il n’est pas heureux »; « alors le sommeil, on le met dans son lit, il est content. On a pratiquement jamais eu de problème pour le mettre à dormir sauf les deux premières semaines que j’ai repris le boulot. Il n’était pas content ». Une maman d’un garçon de 6 mois

 

«c’est humoristique. Papa et maman sont tellement heureux qu’il y a en dans tous les sens. ». Des parents d’un garçon de 6 mois

 

 

 

« on ne peut pas frapper ses parents…mais justement, si on lui dit qu’il ne peut pas nous frapper, on ne peut pas lui mettre une » ; «le petit caractère qui se forme […] il n’est pas content, il sert les poings maintenant. Il râle… donc on s’est dit que ça devait être le début du caractère». Un papa d’un parçon de 6 mois

 

 

«c’est l’accès à l’autonomie, nous, on doit dire non et on doit surveiller tout le temps. Et puis, son parc, çacommence à être trop petit, mais il ne marche pas encore. Dés qu’on le sort du parc, il trottine. Hier, ilétait le nez dans la poubelle à papier du bureau… ». Une maman d’un garçon de 6 mois

 

 

« il devrait avoir exactement la même, mais avec la dame qui ne sourit pas. »; « elle est contente d’avoir un moment à elle à mon avis. […] ce que je ne sais pas faire aujourd’hui…c’est dur de le laisser même si il est chez mes parents, c’est très dur de le laisser.»;
« parce qu’on travaille tous les deux et c’est quelque chose qu’on a du anticiper. ». Une maman d’un garçon de 4 mois

 

N’hésitez pas à réagir en laissant vos commentaires !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s